annonce festival "Les tréteaux du Maroni" 12e édition - 2018
© Ronan Liétar
NEWS
du Centre Dramatique KOKOLAMPOE LE FESTIVAL 2018
LES TRÉTEAUX DU MARONI

DU 19 AU 22 AVRIL 2018


Quelques clowneries


Accueil Kokolampoe
05 94 34 26 88

La 12e édition des Tréteaux du Maroni, une édition punchy, se propose de raconter un peu de cette terre autour de nous répandue.
Émerger enfin de la poussière des bruits
Avec deux chants antagonistes
Suintant de cordes accordées innombrables
Chants emplumés de mots à peigner aux vents
Chants traversant des forêts épaisses des averses obscures
pour retrouver le jour rajeuni
pour immerger les murs de lumières sœurs

Parviz Khazraï, Métissages


Édito du Festival 2018


Malgré les enjeux de developpement culturel, économique, de formation et d'emplois offerts par le centre dramatique Kokolampoe,

Malgré ses partenaires prestigieux, tel l'ENSATT (Ecole Nationale Supérieure des Arts et Techniques du Théâtre), le CFPTS (Centre de Formation Professionnelle aux Techniques du Spectacle), les scènes nationales de Martinique et de Guadeloupe, les théâtres de renom tels le Théâtre du soleil et le Théâtre de l'Aquarium à la Cartoucherie à Vincennes, le Théâtre Paris Villette, le Théâtre des Halles et le Théâtre d'Outre Mer à Avignon,

Malgré la réussite et le rayonnement de ses créations artistiques saluées par la presse nationale et diffusées dans la Caraïbe (Martinique, Guadeloupe, Ste Lucie), sur le territoire métropolitain dans le cadre d'évènements internationaux (Festival d'Avignon, Festival Paris Quartier d'Eté, Festival des écoles du théâtre public), en Afrique (Marché des Arts du Spectacle Africain),

Malgré le soutien de la Municipalité de Saint-Laurent du Maroni, que nous remercions pour la cohérence de sa politique culturelle,

Le Centre dramatique KOKOLAMPOE subit depuis 4 ans des coupes budgétaires importantes et a du faire face en 2017 au retrait du partenaire FSE pour la formation professionnelle de jeunes guyanais aux métiers du spectacle. Le retrait du partenariat étant intervenu au 2/3 du cycle de formation, nous avons, seuls respecté notre engagement de mener à la qualification une promotion de 20 jeunes artistes dramatiques et techniciens du spectacle vivant.

Aujourd'hui, le centre dramatique Kokolampoe est plus que fragilisé.

Aussi, afin d'associer la société civile et le public à la pérennisation des activités du Centre dramatique Kokolampoe, nous organisons dans le cadre de cette 12e édition du Festival Les Tréteaux du Maroni,

une soirée de soutien à KOKOLAMPOE

pour qu'il n'y ait pas de citoyens de seconde zone et que nous ayons tous accès, même en Guyane, à l'excellence culturelle à tous les niveaux : programmation de spectacles de qualité, formation d'excellence aux métiers artistiques, création artistique et rayonnement à l'internationnal.


Ewlyne Guillaume et Serge Abatucci
TOUS LES DÉTAILS ICI